Allergies-intolérances alimentaires

Allergies-intolérances alimentaires

Le terme « intolérance alimentaire » englobe différents processus chimiques par lesquels nous sommes intolérants à un aliment.
Par exemple cela peut être lié :
– À une insuffisance d’enzymes pour digérer l’aliment (intolérance au lactose ou à l’histamine)
– Au fait que l’aliment nourrit des bactéries qui produisent des gaz (SIBO)
– Au fait que l’aliment irrite la muqueuse (lectine du blé, tanins du vin , piments , bile)
– Au fait que l’aliment provoque une réaction inflammatoire chronique (voir tests IgG)
– Au fait que l’aliment provoque une réaction histaminique (voir tests IgE)

1. Allergies immédiates (IgE)

Ce sont des allergies qui se déclarent quelques secondes ou minutes après avoir ingéré l’aliment. On peut identifier les allergènes responsables en pratiquant des tests de provocation avec l’aliment frais au niveau de la lèvre ou en pratiquant des prick tests cutanés ou dans les prises de sang (recombinants).
Cette recherche d’allergies de type I est très important à effectuer car dans les intolérances alimentaires, il peut se mêler différents processus chimiques par lesquels nous sommes intolérants à un aliment.
Nous avons dans notre centre une pédiatre allergologue avec beaucoup d’expérience dans ce domaine.

2. Réactions d’hypersensibilité semi-retardée (IgG)

Les réactions « allergiques » vont se déclarer quelques heures à quelques jours après avoir ingéré l’aliment. Donc, elles sont beaucoup plus difficiles à reconnaître. Le diagnostic se fera à l’aide d’une prise de sang. Ces réactions d’hypersensibilité semi-retardée peuvent être à l’origine d’un grand nombre de maladies inflammatoires auto-immunes comme la maladie de Crohn, l’eczéma, le psoriasis, la polyarthrite, l’asthme, la rhinite allergique, etc. Le patient recevra lors de sa consultation une demande d’analyses avec laquelle il devra se rendre dans un centre de prélèvement. Attention !!!! Ce n’est pas parce que des IgG alimentaires sont élevés que l’on est nécessairement allergique à cet aliment. Cela peut simplement être le reflet de l’état de la paroi intestinale.

Comme je l’ai mentionné au début, il ne faut non plus pas confondre les allergies avec les intolérances alimentaires. Les aliments auxquels nous sommes intolérants ne déclenchent pas une réaction du système immunitaire, mais ils nous posent des problèmes digestifs. Exemples : l’intolérance au lactose, l’intolérance aux fibres, aux aliments acides, etc.