Coaching

Coaching

La Cambre Medical Center

Origine du coaching

Le coaching est une méthode dynamique d’accompagnement de la personne dans son développement personnel et professionnel.

 Son origine existe depuis qu’un « homme a prêté l’oreille à l’un de ses semblables et l’a aidé à trouver une solution sans chercher à l’imposer » (L. Buratti et V. Lennardt, 2007).
Philosophiquement, c’est Socrate, le précurseur de la maïeutique (l’art d’accoucher les esprits) qui, de par sa déclamation universelle « connais-toi toi-même », serait le père du coaching. Puis, les « au fil des siècles, philosophes, maîtres à penser, guides spirituels, confesseurs, éminences grises, Pygmalion, Mentor, compagnons, éducateurs ont joué un rôle d’éveil de la conscience » en pratiquant ce que l’on pourrait a posteriori appeler du coaching, sans même connaître le mot » (P. Angel, P. Amar, E. Devienne et J. Tencé, 2007)

Les objectifs et les étapes :

  1. Aider le patient à définir le ou les objectif(s)
  2. Hiérarchiser les objectifs
  3. Identifier les éléments susceptibles de ralentir le processus du changement
  4. Découvrir les ressources existantes et les exploiter efficacement
  5. Evaluer les ressources par des prescriptions de tâche

On peut considérer cette quête de l’épanouissement comme une aventure le long de laquelle il existerait quelques « épreuves » dont l’unique but est de faire découvrir les ressources, de les exploiter et d’évaluer leur efficacité.

Un coach efficace utilisera l’une ou l’autre stratégie et pourra également mélanger plusieurs outils en fonction des besoins de « l’aventurier ».
On pourrait comparer cette manière de procéder à un musicien qui ne jouera jamais une même œuvre de la même manière; il s’adaptera en fonction de la salle, de l’audience, des changements d’ambiance et des besoins du moment.

« L’aventurier » doit pouvoir sentir le processus de changement comme une « évidence » qui éveillera en lui l’enthousiasme d’exploiter ses outils et ainsi découvrir ou de redécouvrir ses ressources.

Il existe toute une série d’outils et de stratégies pour franchir ces étapes.
En voici quelques-uns :

  • – Hypnose (Milton Erickson)
    Travail sur les états de conscience modifiés permettant de mobiliser les ressources profondes de l’inconscient
  • – Approche « centrée sur la personne » (Carl Rogers) :
    Ecoute active avec reformulation des dires du patient. Le thérapeute se veut « non directif », dans une attitude d’acceptation inconditionnelle de l’autre, dans sa différence et sa singularité
  • – Thérapie orientée vers la solution (S. DeShazer, W. O’Hanlon) :
    Il s’agit de faire naître l’idée que les patients disposent de toutes les aptitudes et ressources nécessaires pour résoudre le problème qui les amène en consultation
  • – Thérapie brève stratégique et thérapie familiale systémique (nombreux courants dont G.Bateson)
    Au lieu de traiter isolément le « patient désigné », on traite l’individu ou la famille dans son ensemble comme un « système » global de communications et d’habitudes
  • – Thérapie cognitivo-comportementale  3ème vague (Acceptance commitment therapy)

Hypnose

  • – Hypnose Ericksonienne 
  • – Hypnose participative et stratégique
  • – Hypnose post traumatique reassociative (PTR)