Examens

Examens

  • Bilan général et bilan nutritionnel
  • Bilan biologique pour évaluer l’état de votre système digestif (état de la flore, de la perméabilité et des malabsorptions, les « allergies » alimentaires)
  • Bilan biologique en cas de TDA/H : évaluation de la perméabilité intestinale, de l’hypersensibilité aux « allergènes » alimentaires, de l’hypersensibilité à l’insuline, de l’exposition aux phosphates et aux métaux lourds, des déséquilibres des acides gras (oméga 3…)
  • Bilan de la régulation glucidique
  • Bilans biologiques en prévention cardiovasculaire (évaluation de l’index oméga 3, de l’état de stress oxydatif, etc.)

Les actes endoscopiques sont réalisés à la demande du médecin traitant ou à l’issue d’une consultation chez le gastro-entérologue, ayant posé l’indication de l’examen.

L’endoscopie du tube digestif utilise la vidéo-endoscopie dont la transmission de l’image est électronique. Un microprocesseur placé derrière l’objectif, à l’extrémité distale de l’endoscope, recueille le signal vidéo et le transmet au décodeur du moniteur de télévision.
La qualité de l’image est excellente.
Un système d’insufflation permet d’épandre les cavités digestives durant tout l’examen et un système d’aspiration permet ensuite de vider l’air insufflé(et les liquides).

Après chaque utilisation, l’endoscope est soigneusement nettoyé, désinfecté et stérilisé.
Tout le matériel annexe (pinces à biopsie, brosses de prélèvement cytologique- frottis-, brosses de nettoyage, anuscopes) est à usage unique et donc jeté après une seule utilisation.

Des prélèvements biopsiques sont très fréquemment pratiqués et sont totalement indolores.
Les endoscopies peuvent être réalisées sans prémédication et ne sont pas douloureuses. Néanmoins, elles sont mieux tolérées sous sédation, mais nécessitent alors une surveillance de 45 minutes (durant lesquelles le patient sera légèrement restauré) après l’examen.
Les injections sont intraveineuses et à base de Midazolam (Dormicum) et spasmolytique (Buscopan).

Le taux de complication est négligeable puisqu’il s’agit d’endoscopies diagnostiques; en effet, les endoscopies interventionnelles thérapeutiques (polypectomies, par exemple) doivent se faire en milieu hospitalier pour des raisons de sécurité évidentes.

Avant chaque examen, celui-ci est expliqué au patient de même que son déroulement de manière à assurer sa bonne collaboration.

Le résultat de l’examen est transmis le jour même ainsi qu’un éventuel traitement s’il y a lieu.
Le résultat des prélèvements est transmis quelques jours plus tard par la poste au médecin traitant.

Le patient doit être à jeûn depuis 6 à 8 heures et si possible ne pas avoir fumé 12 heures auparavant. On pratique une anesthésie pharyngée (et une prémédication intraveineuse le cas échéant) avant l’introduction buccale de l’endoscope. Une pièce buccale est disposée entre les 2 arcades dentaires pour éviter de léser l’endoscope par morsure. L’examen se déroule en décubitus latéral gauche. On progresse facilement le long de l’oesophage, l’estomac et le duodénum grâce à l’insufflation d’air. La gastrocopie dure environ 8 minutes et est non douloureuse.

Le patient est en décubitus latéral gauche. L’endoscope est introduit par l’anus, et la poussée douce et continue associée à l’insufflation d’air permet la progression de l’endoscope le long du côlon. Cette ascension peut provoquer une réaction crampoïde, c’est pourquoi une spasmolyse est en général indiquée.
Le côlon doit être parfaitement propre de manière à permettre une bonne visibilité.

Trois types d’examens peuvent être réalisés :

  1. Recto-sigmoïdoscopie : examen des 50 derniers centimètres du côlon. La préparation consiste à faire un lavement évacuateur par Fleet (en vente libre en pharmacie) ½ heure avant l’examen. La recto-sigmoïdoscopie dure environ 10 minutes.
  2. Colonoscopie gauche : examen de toute la moitié du côlon. La préparation consiste à faire 2 lavements évacuateurs, le premier 4 heures avant (ou la veille au soir), le second ½ heure avant l’examen. La côlonoscopie gauche dure environ 15 minutes.
  3. Colonoscopie totale : examen de la totalité du côlon. Durant les 3 jours qui précèdent l’examen, le patient suivra un régime sans déchets (pas de légumes, pas de fruits). La préparation consiste à boire une solution saline la veille au soir et le matin de l’examen; elle a pour but de provoquer une purge. Cette préparation est en vente en pharmacie et vous est prescrite par votre médecin traitant ou par le gastro-entérologue (Colopeg, Klean-Prep, Fleet phosphosoda). Au terme de la préparation, les selles doivent être liquides et claires. Cet examen nécessite en général une prémédication et dure 20 à 30 minutes.

Il s’agit de l’examen de la marge anale et de l’anus. Le patient est en décubitus latéral gauche. Il dure environ 5 minutes.

Tests cutanés pour les allergies alimentaires pratiqués avec des aliments frais.